Les morts ne nous aiment plus

Philippe Grimbert

Paul, psychologue et écrivain, donne régulièrement des conférences au sujet du deuil, dont il s'est fait une spécialité, jusqu'à ce que la mort se manifeste à lui sous la forme d'un arrêt cardiaque. Rien de grave : une pile viendra redynamiser l'organe déficient, mais ce bref séjour au royaume des ombres ne lui épargne pas le vrai drame, celui qui guette en réalité sa femme Irène. Tentée plusieurs fois par l'abîme, Irène, après avoir par son amour ramené Paul à la vie, se tue en voiture sur le lieu même qu'avaient choisi ses parents pour précipiter leur véhicule contre un parapet. Paul s'enfonce alors dans un deuil pathologique dont rien ne semble pouvoir l'extraire. Rien, vraiment ? Un an après la disparition d'Irène, il finit par céder aux sirènes d'un énigmatique inventeur qui prétend avoir trouvé le moyen de permettre aux inconsolables de dialoguer avec leurs chers disparus. Et voilà cet esprit rationnel saisi par le vertige de ce que peut offrir la technologie de pointe : le cœur artificiel de Paul se remet à battre pour une femme virtuelle, dotée d'une intelligence elle aussi artificielle... Lire la suite

198 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x205

L'AUTEUR
Psychanalyste de renom, Philippe Grimbert est l'auteur de plusieurs romans (La Petite Robe de Paul, 2001, Un secret, 2004, La Mauvaise Rencontre, 2009, Un garçon singulier, 2001) et d'ouvrages psychanalytiques. En 2007, Claude Miller adapte Un secret à l'écran, avec Patrick Bruel et Ludivine Sagnier dans les rôles principaux. Philippe Grimbert est un peintre subtil des sentiments humains, des ressorts qui nous animent, des tourments qui nous habitent.

Haut de page