Cordoue 1211

Jean d'Aillon

Au début de l'an de grâce 1211, la révolte gronde chez les barons anglais. Le roi Jean, excommunié par le pape à cause de ses exactions contre l'Eglise, multiplie rapines et forfaitures. Pour se faire obéir, il exige des otages dans les nobles familles et enlève ceux qu'on ne veut lui livrer. C'est ce qu'il vient de faire avec Matilda Fitzwalter, fille et femme de deux de ses adversaires. Pis, il prépare une infamie sans nom pour se venger du pape Innocent III. En apprenant son dessein, le comte de Huntington, surnommé dans sa jeunesse Robin des bois, demande à Guilhem d'Ussel de lui obtenir un sauf-conduit auprès de Blanche de Castille, la belle-fille du roi de France, car pour faire obstacle au projet de Jean, il doit se rendre au pays d'al-Andalus et traverser l'Espagne. Or, durant la préparation de cette expédition, Guilhem rencontrera une femme qu'il avait aimée et croyait disparue. Mais le bonheur ne va-t-il pas lui échapper alors que la route de Cordoue s'avère semée d'embûches et de trahisons, et que le calife Al-Nasir s'apprête à écraser la Castille avec la plus grande armée maure jamais rassemblée ? Lire la suite

544 pages |  | Format: 0x0

EXTRAIT
Cela faisait plus de dix ans qu'Ussel s'était fraternellement lié avec Robert de Locksley, comte de Huntington, en compagnie de qui il avait partagé nombre d'aventures. Leur première rencontre avait eu lieu à Marseille, alors que l'Anglais, croisé, revenait de Terre sainte. Ce jour-là, il lui avait raconté sa vie. A peine Richard Cœur de Lion parti à la croisade, son frère Jean, comte de Mortain, avait mis le royaume d'Angleterre en coupe réglée. Les Saxons fortunés ayant été les premiers dépouillés, le riche comte de Huntington, saxon et écossais, s'était vu dépossédé de ses terres. Une injustice qui l'avait tué. Son fils, réfugié dans la verte forêt de Sherwood où les Huntington possédaient un manoir, avait été déclaré outlaw – hors-la-loi – par le sheriff de Nottingham et, pour se défendre, avait rassemblé une redoutable bande de yeomen saxons, tous fins tireurs à l'arc. Il était devenu Robin Hood, Robert au Capuchon, un chef de voleurs qui dépouillait les riches normands.

Haut de page