Le Gibier

Nicolas Lebel

Dans la vie du commissaire Paul Starski, ce jour-là sera marqué d'une pierre grise. Son chien meurt empoisonné et son épouse lui annonce qu'elle veut divorcer... L'homme est secoué, désemparé, ce que peine à comprendre Yvonne Chen, sa coéquipière. Comparé à cette femme froide et cartésienne, Paul est un hypersensible. Ils n'en forment pas moins un duo soudé et efficace. Ils doivent d'ailleurs rassembler leurs forces pour l'enquête qui les attend : une scène de crime est découverte dans un appartement du dix-septième arrondissement de la capitale. André Cavicci, un flic à la dérive, et Eugène Vankleber, un homme d'affaires sud-africain, ont été assassinés, et le double meurtre a été maquillé en suicide. Les indices laissés sur place mènent à Chloé de Talense, une brillante biologiste. Coïncidence, la jeune femme est l'amour de lycée de Starski. Persuadé de son innocence, ce dernier tente de comprendre qui s'acharne contre Chloé. Pour cela, il enfreint toutes les règles, sous l'œil effaré de Chen. Mais les meurtres se multiplient et l'étau se resserre irrémédiablement autour de la biologiste. Starski a le sentiment d'avoir toujours un train de retard sur les tueurs. Il craint aussi d'être lui-même devenu leur proie... Lire la suite

400 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 135x205

Le commissaire Paul Starski et sa coéquipière Yvonne Chen doivent rassembler leurs forces pour l'enquête qui les attend : une scène de crime est découverte dans un appartement du dix-septième arrondissement de la capitale. André Cavicci, un flic à la dérive, et Eugène Vankleber, un homme d'affaires sud-africain, ont été assassinés, et le double meurtre a été maquillé en suicide. Les indices laissés sur place mènent à Chloé de Talense, une brillante biologiste. Coïncidence, la jeune femme est l'amour de lycée de Starski. Persuadé de son innocence, ce dernier tente de comprendre qui s'acharne contre Chloé. Pour cela, il enfreint toutes les règles, sous l'œil effaré de Chen. Mais les meurtres se multiplient et l'étau se resserre autour de la biologiste. Starski a le sentiment d'avoir toujours un train de retard sur les tueurs. Il craint aussi d'être lui-même devenu leur proie...

Haut de page