Aliénor d'Aquitaine, tome 2

Elizabeth Chadwick

En 1154, Aliénor est couronnée reine d'Angleterre aux côtés de son époux, le jeune Henri II Plantagenêt. Elle est désormais l'une des femmes les plus puissantes d'Europe. Tandis que Henri part en guerre contre les ennemis de la Couronne afin d'asseoir son autorité, Aliénor se révèle une souveraine active sur tous les fronts et une mère dévouée pour leurs nombreux enfants. Mais bientôt délaissée par Henri, qui lui préfère sa jeune amante, Aliénor se voit peu à peu dépossédée du pouvoir qui est sien. Alors que la rébellion couve au sein de la famille royale, Aliénor découvre à ses dépens que même une reine doit constamment se battre pour conserver sa place... Lire la suite

672 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 142x213

EXTRAIT
« Revêtus d'hermine, Henri et Aliénor descendirent, main dans la main, la vaste nef de l'abbaye à la suite de l'archevêque et de la croix processionnelle ornée de joyaux. La fumée odorante de l'encens et la vapeur glacée des respirations s'élevaient en volutes vers le ciel. Aliénor marchait d'un pas majestueux, la tête haute et le dos bien droit, afin de contrebalancer le poids de la couronne ornée de pierres précieuses et l'arrondi de son ventre de femme enceinte. (...) Dans son ventre, le bébé faisait de joyeuses culbutes, fléchissant et dégourdissant ses membres. Ce serait un autre garçon, tous les signes étaient de bon augure. »

Citation texte

« Des personnages au caractère bien trempé qui nous entraînent au travers des vicissitudes de l'Histoire. » Daily Telegraph

Extrait

« Revêtus d'hermine, Henri et Aliénor descendirent, main dans la main, la vaste nef de l'abbaye à la suite de l'archevêque et de la croix processionnelle ornée de joyaux. La fumée odorante de l'encens et la vapeur glacée des respirations s'élevaient en volutes vers le ciel. Aliénor marchait d'un pas majestueux, la tête haute et le dos bien droit, afin de contrebalancer le poids de la couronne ornée de pierres précieuses et l'arrondi de son ventre de femme enceinte. (...) Dans son ventre, le bébé faisait de joyeuses culbutes, fléchissant et dégourdissant ses membres. Ce serait un autre garçon, tous les signes étaient de bon augure. »

Haut de page