Billy Wilder et moi

Jonathan Coe

Passionné de cinéma, le romancier britannique Jonathan Coe rend hommage au réalisateur Billy Wilder, qui occupe une place de choix dans l'intrigue. On y suit Calista, musicienne
grecque d'abord engagée comme interprète sur le tournage du film Fedora. Quant à Billy Wilder, il vit ce film comme un chant du cygne, et entraîne la jeune femme dans le flash-back
de sa propre vie. Humour, romance, cinéma : tout est là !

304 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205


Eté 1977, la jeune Calista quitte sa Grèce natale pour découvrir le monde. Sac au dos, elle traverse les Etats-Unis et se retrouve à Los Angeles, où elle fait une rencontre qui bouleversera sa vie : par le plus grand des hasards, la voici à la table du célèbre réalisateur hollywoodien Billy Wilder, dont elle ne connaît absolument rien. Quelques mois plus tard, sur une île grecque transformée en plateau de cinéma, elle retrouve le réalisateur et devient son interprète le temps d'un fol été, sur le tournage de son avant-dernier film, Fedora. Tandis que la jeune femme s'enivre de cette nouvelle aventure dans les coulisses du septième art, Billy Wilder vit ce tournage comme son chant du cygne. Conscient que sa gloire commence à se faner, rejeté par les studios américains et réalisant un film auquel peu de personnes croient vraiment, il entraîne Calista sur la piste de son passé, au cœur de ses souvenirs familiaux les plus sombres.

Haut de page