Tout peut s'oublier

Olivier Adam

Au Japon, Nathan séduit Jun, et la ramène en France. Au Japon, Nathan a séduit Jun, puis le couple s'est installé en France.
Un petit garçon naît, Léo. Mais le couple bat de l'aile. Nathan le sait : il n'est ni le mari idéal ni un père parfait pour Léo. Jun retourne au Japon avec leur fils. Nathan n'a plus qu'une seule obsession: les retrouver. Au pays du Soleil-Levant, il part sur leurs traces...

240 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 135x210

Lors d'un voyage au Japon, Nathan avait fait la connaissance de Jun et, séduit, l'avait convaincue de venir s'installer en Bretagne, non loin du cinéma qu'il gérait. Un petit garçon était né, Léo. Mais le couple battait de l'aile. Nathan en convenait : il n'était pas le mari idéal ni un père parfait pour cet enfant dont il ne s'occupait qu'une semaine sur deux. Il se sait peu bavard, possédant un caractère d'ours, avec une tendance à fuir la réalité, lui préférant la fiction de ses films... Jun n'a plus supporté de le côtoyer, ni de vivre en France. Un jour, elle a mis les voiles, emmenant leur fils, alors âgé de cinq ans, au Japon. Nathan n'a plus qu'une obsession : les retrouver. Au pays du Soleil-Levant, dont les charmes et l'art de vivre l'ont toujours séduit, il part sur leurs traces. Une drôle de déconvenue attend Nathan : au Japon, la loi sur la garde d'enfant est très défavorable au père, surtout quand celui-ci est étranger...

Chapeau

Olivier Adam évoque un aspect peu connu du Japon.

Haut de page